Maïa Sandoz signe la plupart des SPECTACLES de la compagnie. Paul Moulin est comédien et collaborateur artistique. Mais il arrive parfois que l'inverse se produise...

STÜCK PLASTIK, une pièce en plastique

MARIUS VON MAYENBURG

La dépression, on n’en veut pas, c’est trop négatif
et morbide, c’est pour cela que moi, j’ai eu un burnout, parce que ça c’est cool
— Serge - Stück Plastik

SPECTACLE (crÉation)

MISE EN SCÈNE:  MAIA SANDOZ

Collaboration à la mise en scène :
Élisa BOURREAU, Gilles NICOLAS
Traduction : Mathilde SOBOTTKE

Avec Serge BIAVAN, Maxime COGGIO,
Paul MOULIN , Maïa SANDOZ  et Aurélie VERILLON.
Distribution en cours...

Création Son : Christophe DANVIN
Création Lumière : Julie BARDIN
Scénographie et costumes : Catherine COSME
Collaboration artistique : Paul MOULIN,
Guillaume MOITESSIER
Administration et production : Agnès CARRÉ
Diffusion : Olivier TALPAERT - En votre Cie

 

Michael et Ulrike, pressurisés par leur travail, l’entrée précoce de leur fils dans la puberté et par le patron d’Ulrike ( le célèbre artiste conceptuel Serge Haulupa) sont au bord du burnout. Une aide ménagère les soulagerait, ils engagent Jessica qui va ranger, faire la vaisselle, cuisiner et s’occuper du petit.  Michael et Ulrike font face à un terrible dilemme, comment se comporter de manière appropriée quand vous vous retrouvez dans le rôle du patron ?  Surtout quand vous vous êtes toujours autoproclamé défenseur des droits des travailleurs.  Et soudain Haulupa veut Jessica pour une de ses installations. Ce qu’elle doit faire ? Ce qu’elle fait tous les jours : nettoyer la merde des autres mais cette fois en public. Un flirt avec l’humiliation ? Oui, mais c’est au nom de l’art, n’est-ce pas ?

 

Informations : Agnès Carré
06 81 05 24 34 — agnes.carre@wanadoo.fr

© L’Arche Éditeur – http://www.arche-editeur.com
L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées


Production — Théâtre de L’Argument
avec l’aide à la production d’ART CENA

Coproduction — Le Théâtre de Rungis, MC2 Grenoble, Le Théâtre des Quartiers d’Ivry Centre Dramatique National
du Val-de-Marne, production en cours...
 

Durée du spectacle estimée : 1h40

La toute nouvelle pièce (en plastique) de Marius von Mayenburg met en scène avec une impitoyable lucidité le gouffre existant entre nos convictions et nos actes. L'auteur se lâche : rythme effréné de la langue, vivacité des enchaînements, ellipses surprenantes, variations d’adresses, mise en abîme, parcours parfaitement équilibré des personnages, humour noir, cynisme, mauvais goût, ironie, poésie, mystère, une dramaturgie agressive, au bord du Burnout. « Stück Plastik » impose sans pudeur, une plongée dans les recoins obscurs de nos âmes petites bourgeoises.
C’est Brillant,  jouissif et ça fait très très mal.
Maïa Sandoz
 
 

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ

Fiction radiophonique à géométrie variable
d’après la bande dessinee de Fabcaro


CRéATION (Saison 17/18)

MISE EN SCÈNE : Paul MOULIN

ADAPTATION : Maïa SANDOZ

Distribution à géométrie variable, avec en alternance :
Élisa BOURREAU, Maxime COGGIO,
Christophe DANVIN Aymeric DEMARIGNY,
Blanche GARDIN, Adèle HAENEL, Cyrille LABBE,
Paul MOULIN, Emmanuel NOBLET, 
 Maïa SANDOZ
et Aurélie VERILLON

Collaboration artistique Maïa SANDOZ                             Création Son et Bruitages Christophe DANVIN                 Création Lumière Emmanuel NOBLET
Scénographie et costumes Paul MOULIN
Prise de son, montage, mixage Jean-François DOMINGUES

Durée : 50 minutes

Production : Théâtre de L’Argument
Co production: Le Théâtre de Rungis, Fontenay-en-Scènes, Fontenay -Sous-Bois
Avec le soutien de la SPEDIDAM

Zaï Zaï Zaï Zaï est édité aux éditions 6 pieds sous terre

Photos ©François GOIZE

 

 

 

Fabrice est à la caisse d’un supermarché lorsque la caissière lui demande s’il a la carte du magasin, il a beau fouiller ses poches, il ne la trouve pas. Arrgh, il se souvient : il a changé de vêtements et sa carte se trouve dans son autre pantalon. La caissière appelle la sécurité. Fabrice prend la fuite. En quelques heures, il devient l’ennemi public numéro un, son cas divise la société. Ne pourrait on pas laissé sa chance a quelqu'un qui, si il dit vrai, a en effet laissé sa carte dans son autre pantalon ?

« « Zaï zaï zaï zaï » tient de l’exercice de style et du jeu de massacre. (…)Rien d’aigre, pourtant, ni de tragique dans cet équarrissage, car le moraliste avance masqué. Dynamiteur talentueux, Fabcaro sait doser au gramme près critique sociale et éclats de rire, décryptages affûtés et trouvailles poétiques. Un vrai bonheur de lecture. »
— Stéphane Jarno, Télérama

 

À la première lecture de cette bande dessinée on est saisi par l’humour ravageur et absurde (pas tant que ça) de ces
quelques 66 planches. Cette farce en forme de road-trip est l’occasion pour l’auteur de tacler tout le monde: les policiers, les ados, les artistes bien pensants, les théoriciens du complot et, en très bonne place : les médias.
En plein état d’urgence permanent et paranoïa ambiante c’est tout à fait salutaire. "Zaï Zaï Zaï Zaï" est, de loin, la dramaturgie la plus moderne et originale qu’on aie lu ces 2 dernières années. Un grand désir s’impose aujourd’hui: s’emparer de cette œuvre singulière et la faire entendre. Nous l'adaptons sous forme d’émission radiophonique pour 7 comédiens et un musicien ".
Paul Moulin

l'abattage rituel
de gorge mastromas

Dennis Kelly

 

Gorge Mastromas est un salaud et l’assume.
Il peut. Il a l’argent et le pouvoir. Enfant, sa gentillesse le confinait aux seconds rôles, subissant plus qu’il ne choisissait sa vie. Adulte, il se métamorphose. Quitte l’innocence pour l’abjection, devient le maître d’un monde capitaliste où il règne,
quels que soient les moyens employés. Avec un humour corrosif, Dennis Kelly crée avec ce personnage le prototype du héros libéral : un être sans scrupule, le genre de manipulateur que sacralise aujourd’hui notre société.

 

"Chaque nouvelle pièce de Denis Kelly est une vraie surprise. La qualité d’adresse de ses personnages et son audace dramaturgique en font un des auteurs européens les plus talentueux de notre époque. Les enjeux de théâtre, que Kelly propose : espace-temps-représentation, m’enthousiasment toujours. Parcequ’ils sont des espaces de rêves, l’occasion de déployer mon point de vue, de donner à voir ma fascination pour les acteurs, le mensonge et l’illusion dans ce qu’ils ont de plus excitant et dérangeant à la fois.Dennis Kelly nous livre, avec sa toute dernière pièce, une mythologie monstrueuse,et produit au passage, son meilleur opus."
MAIA SANDOZ

 

SPECTACLE (En tournée)

MISE EN SCÈNE :  Maïa SANDOZ

Avec Aurélie VERILLON, Paul MOULIN, Serge BIAVAN, Gilles NICOLAS, Maxime COGGIO, Christophe DANVIN et en alternance: Adèle HAENEL / Clémence BARBIER

Traduction Gerard WATKINS

Assistante mise en scène Clémence BARBIER
Création Lumière Julie BARDIN
Création son Christophe DANVIN, Jean-François DOMINGUES
Scénographie et costumes Catherine COSME
Collaboration Artistique Paul MOULIN, Guillaume MOITESSIER Régie Générale Bastien PERALTA
Administration/Production Agnes CARRE

© L’Arche Éditeur – http://www.arche-editeur.com
L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées

Durée du spectacle : 1h55

Production — Théâtre de L’Argument
Coproduction — Le Théâtre de Rungis, Le Théâtre des Quartiers d’Ivry Centre Dramatique National du Val-de-Marne,
La C.C.A.S., Centre Dramatique d’Orléans/Loiret/Centre.

Avec le soutien de l’aide à la production de la DRAC Île-de-France, du Conseil départemental du Val-de-Marne dans le cadre de l’aide à la création, d’Arcadi Île de France,
du Jeune Théâtre National, du Théâtre Studio
d’Alfortville, des Théâtrales Charles Dullin
Édition 2016, du Théâtre Paris Villette et du T2G.

Tournée sur la saison 17/18 en cours d'élaboration

Contacts diffusion Olivier Talpaert // 06 77 32 50 50 oliviertalpaert@envotrecompagnie.fr

le moche

marius von mayenburg

Lette est ingénieur, mais lorsqu’il doit se rendre à un congrès pour y présenter ses inventions, son patron préfère que son assistant s’en charge. Il lui explique que son physique est disgracieux et que s’il veut vendre, son assistant à l’allure bien plus avantageuse s’y prendra mieux.
Seulement, Lette ne s’en était pas rendu compte avant et sa femme lui confirme que oui, il est moche. 

Il se fait alors opérer et obtient un visage qui fait sensation.
Hélas, tout le monde veut lui ressembler en passant également sous le bistouri de son chirurgien.
Lette n’a plus un physique unique et se trouve désormais entouré de copies conformes, jusqu’à en perdre son identité. 

"Le Moche est une pièce sur l’identité, qui s’attaque, avec une précision infaillible, à notre fixation sur l’apparence extérieure et pose la question de la violence de l’exclusion en général. C’est une comédie implacable, une pièce courte, effarante et monstrueuse dans sa forme même : quatre comédiens jouent huit rôles, aucun changement de scène tant et si bien que l’histoire de ce monstre devenu icône malgré lui file à toute vitesse."
Maïa SANDOZ

MISE EN SCÈNE :  Maïa SANDOZ

Avec Adèle HAENEL, Aurélie VERILLON, Paul MOULIN, Serge BIAVAN et Christophe DANVIN /

Ou parfois, Cyrille LABBÉ, Maïa SANDOZ
et Jean-François DOMINGUES

Traductions : Hélène Mauler & René Zahnd

Collaborations artistiques :
Paul MOULIN, Guillaume MOITESSIER
Scénographie, costumes : Catherine COSME
Musique : Christophe Danvin
Création lumières : Bruno BRINAS
Assistant mise en scène : Cyrille LABBÉ
Collaboration chorégraphique : Gilles NICOLAS

Accessoires : Catherine COSME, Isabelle CHASSERIAULT
Régie Générale : Bastien PERALTA
Administration de production : Alice PEROT-HODJIS

Ce spectacle bénéficie de septembre 2015 à août 2017 du soutien de la Charte d'aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-

© L’Arche Éditeur – http://www.arche-editeur.com
L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées


Voir clair

marius von mayenburg

MISE EN SCÈNE :  Maïa SANDOZ

Avec Adèle HAENEL, Aurélie VERILLON,
Serge BIAVAN et Christophe DANVIN

Traduction de Laurent Muhleisen.

Collaborations artistiques :
Paul MOULIN, Guillaume MOITESSIER
Scénographie, costumes : Catherine COSME
Musique : Christophe Danvin
Création lumières : Bruno BRINAS
Assistant mise en scène : Cyrille LABBÉ
Collaboration chorégraphique : Gilles NICOLAS
Accessoires : Catherine COSME, Isabelle CHASSERIAULT
Régie Générale :  Bastien PERALTA
Administration de production : Alice PEROT-HODJIS

Ce spectacle bénéficie de septembre 2015 à août 2017 du soutien de la Charte d'aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-

L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées
© L’Arche Éditeur – http://www.arche-editeur.com

Julia, sans emploi, trouve un travail de femme de ménage chez Walter, un veuf qui vit seul et reclus chez lui.

Julia tente tant bien que mal d'accepter à toutes les conditions imposées par l’homme, telles que ne jamais aérer, garder les rideaux fermés et surtout ne pas rentrer dans une mystérieuse pièce dans laquelle Walter se rend et s’enferme régulièrement...

 

"Voir Clair est une tragédie sur l’aveuglement,
ou comment on arrange la réalité lorsqu’on la refuse.
Ici, on plonge dans une œuvre plus dramatique,
plus noire, on est dans la fable totalement, sans la distance de narration du Moche. Un conte fantastique qui n’est pas loin de l’impressionnant Barbe Bleue dans sa tension dramatique, ici chacun tient son rôle, un face à face
entre un homme et une femme, un huis-clos d’une douceur extrêmement dérangeante." 
Maïa SANDOZ

Perplexe

MArius von Mayenburg

MISE EN SCÈNE :  Maïa SANDOZ

 

Avec Adèle HAENEL, Aurélie VERILLON, Paul MOULIN, Serge BIAVAN et Christophe DANVIN

Traductions : Hélène Mauler & René Zahnd

Collaborations artistiques :
Paul MOULIN, Guillaume MOITESSIER
Scénographie, costumes : Catherine COSME
Musique : Christophe Danvin
Création lumières : Bruno BRINAS
Assistant mise en scène : Cyrille LABBÉ
Collaboration chorégraphique : Gilles NICOLAS
Accessoires : Catherine COSME, Isabelle CHASSERIAULT
Régie Générale :  Bastien PERALTA
Administration de production : Alice PEROT-HODJIS

Ce spectacle bénéficie de septembre 2015 à août 2017 du soutien de la Charte d'aide à la diffusion signée par l’Onda, Arcadi, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-

© L’Arche Éditeur – http://www.arche-editeur.com
L’Arche est éditeur et agent théâtral des pièces représentées

 

Dans “Perplexe”, Marius Von Mayenburg s’amuse à confondre les identités. Au départ, Eva et Robert partent en vacances et demandent à leurs amis Judith et Sébastien d’arroser les plantes durant leur absence. À leur retour, Judith et Sébastien habitent désormais la maison et éjectent les anciens propriétaire du lieu. Eva et Robert réapparaissent plus tard mais désormais dans le rôle des enfants de Judith et Sébastien. “Perplexe” est donc construit sur ces changements constants d’identité et de réalité. Les rôles se transforment, s’inversent jusqu’à basculer dans l’absurde.

"Perplexe est un objet grinçant et extrêmement drôle. Mayenburg ici offre une réelle déconstruction de l’espace
et du temps. Les changements, les glissements s’ouvrent à toute vitesse, comme dans Le Moche : nous sommes chez eux, mais lorsqu’elle leur demande de partir, on est chez elle
jusqu’à ce qu’il rentre et s’étonne de la trouver chez lui, etc.
Les figures évoluent en fonction de ce qui est énoncé :
je suis ta femme mais tu es mon fils, il est mon mari,
mais il est aussi un simple ami la seconde d’après…
ainsi pas de couple attitré mais des possibles combinaisons.
"
Maïa SANDOZ

baby comme bach

maïa sandoz - Christophe danvin

tour de chant (de jadis)

Conception et Mise en scène Paul MOULIN

Avec Maïa SANDOZ, Ivanne BARBERIS, Paul MOULIN, Sidonie HAN et l'inénarrable Christophe DANVIN

Scénographie : Catherine COSME
Intervention culinaire :  IVANNE & SIDONIE

"On suppose , quand on démarre une création que tout a déjà été fait, tout a déjà été dit, écrit. Alors pourquoi puiser dans cette infini répertoire ? Pour utiliser la chanson comme matière première.
C’est une récréation, c’est ludique : une vraie décontraction
de l’intelligence.
Baby comme Bach est un dispositif englobant , un véritable apéro, une boite à musique, un peu de fraicheur au milieu du chahut estival avignonnais."
PAUL MOULIN
 

sans le moindre scrupule
mais avec le plus grand raffinement

d'après l’opéra du dragon de Heiner Müller

spectacle (de jadis)

 

Adaptation et mise en scène : Maïa SANDOZ

 

Avec Mona ABDEL HADI, Élisa BOURREAU,
Vincent FURIC, Paul MOULIN, Céline PÉROT
et des papillons…

Collaboration Artistique et Scénographie :
Paul MOULIN et Catherine COSME

Pour sauver Elsa, Lancelot défie le Dragon.
Le monstre et ses conseillers doivent établir rapidement
une stratégie afin de vaincre ce héros professionnel,
qui traîne avec lui une solide réputation.

Apparaître sous mille incarnations ?
Combattre à coup de déchets toxiques et d’aides alimentaires ? Soudoyer le demi-dieu et achever ses soutiens à grand renfort
de licenciements économiques ? Et ensuite ?
Parviendront-ils à étouffer l’espoir qu’il a fait naître ?
Sous l’apparente naïveté d’une fable affleure les thèmes
du pouvoir et de l’asservissement.

Un moment optimiste et poétique sur la corruption
et l’innocence. Une féerie pour ce qu’elle laisse encore espérer.

Nous explorerons l’asservissement volontaire comme posture comique,
et puis il y aura un brasier, des papillons, un dragon polymorphe,
des héros invisibles, invincibles, un lion philanthrope,
un combat sous-marin…
C’est, nous l’avouons sans honte, ce qui nous enthousiasme
au théâtre : la démesure.
Car elle sera toujours le feu de notre joie !
MAIA SANDOZ

maquette suicide

maïa sandoz

spectacle de jadis

Texte et mise en scène Maïa SANDOZ

Avec Mona ABDEL HADI, Serge BIAVAN,
Élisa BOURREAU, Aymeric DEMARIGNY,
Michel DURANTIN, Vincent FURIC, Elsa JOLY,
James JOINT, Paul MOULIN, Céline PEROT,
Hakim ROMATIF

assistante mise en scène judith LEVY

Musique Christophe DANVIN
Scénographie Catherine COSME

Le texte Maquette suicide (Après Hamlet) n’est pas publié.

Production : La Générale / Théâtre Nanterre-Amandiers / L’Argument / La cie Le P’tit Bastringue

Avec l’aide à la diffusion d’Arcadi et de la Drac Île-de-France
au titre de l’aide à la maquette.

 

Maquette Suicide commence là où Hamlet se termine. La famille royale est entièrement décimée. Trois jours de deuil sont décrétés en attendant l’élection d’un nouveau roi. Fortinbras, le Norvégien est favori.

Durant ce laps de temps une enquête est menée pour déterminer qui a tué qui !
Comme le veut la tradition du pays, les débits de boissons sont ouverts sans interruption.
Les Danois boivent et pleurent leur roi défunt…